Généralités sur le Pyrelos




Emblme du pays du Pyrelos.

e Pyrelos est un pays du Sud-Ouest d'Oneira, composé de cinq îles principales et d'une centaine de petites îles. Son nom (de pyre, eau, et los, vite : l'eau vive), évoque facilement le culte de l'Eau qu'on y rend depuis toujours. De taille restreinte de part sa nature insulaire, le Pyrelos représente cependant un poids politique et commercial non négligeable dans cette partie d'Oneira (le Roban a été annexé par le Pyrelos en 1016). Le Pyrelos est réputé pour la douceur de la vie qu'on y mène. La société, très spirituelle, recherche l'harmonie sans pourtant négliger les aspects matériels de la vie. La capitale du Pyrelos, Pymarée, est connue dans tout Oneira pour la grande vague immobile qui la recouvre à demi, maintenue depuis le grand tremblement de terre de 986.

Extrait du "Dossier Pyrelos", Gwanys, Illéranyne.



u Sud-Ouest d'Oneira, le Pyrelos est un pays composé de cinq vastes îles (l'Oel'Laïr, l'Oel'Nerill, l'Oel'Dane, l'Oel'Pyma et l'Oel'Imme), plus une centaine de petites îles, bénéficiant d'un climat agité par des vents forts sur certaines côtes, mais aussi de nombreuses tempêtes. Il pleut souvent, d'où une végétation luxuriante. Le Pyrelos est essentiellement habité par des humains et des démor, plus quelques tribus libres adorant l'Eau et le souvenir d'Oivenvë (essentiellement sur l'Île d'Oel'Dane et au sud de l'Oel'Nerill).
La capitale du Pyrelos trouve son siège à Pymarée, ville célèbre pour la vague haute de plusieurs centaines de mètres qui la surplombe, maintenue par les prêtres de l'Eau sis dans tous les temples du Pyrelos. Depuis l'an 1035 environ siège à Pymarée le régent Merillos, oncle de Kelwan, au sommet d'une monarchie administrative de plus en plus organisée.
Souvent en opposition contre le Roban jusqu'aux années 1020, le Pyrelos est un Etat dont l'armée est importante. Les côtes du pays sont jalonnées de garnisons afin de garantir la protection immédiate contre le Roban et les pirates. La conscription est obligatoire au Pyrelos à l'âge de seize ans.
La flotte pyrelienne est la plus impressionnante d'Oneira, tant marchande que militaire. Ainsi le Pyrelos fait-il commerce avec l'Eranos, le Sarelos, le Roban, etc...

Extrait de Le Pyrelos revisité, par Jideron.