Temples remarquables du culte des Ténèbres




Le temple d'Eledor


Le temple d'Eledor est, de tous les temples des Ténèbres, considéré comme le plus ancien et le plus sacré. La légende veut qu'il ait été fondé par Efnon à la mort de Dilthur, sur les ruines du sanctuaire bâti de ses mains dans le but de rassembler ses premiers disciples. De fait, la plus grande salle du bâtiment sacré central du temple d'Eledor, aux proportions littéralement colossales, abrite ce qui pourrait bien être les ruines millénaires du sanctuaire d'origine.
Durant de nombreux siècles, le temple d'Eledor fut simplement entretenu et conservé dans les proportions qu'avait voulu Efnon. Ce n'est qu'aux alentours de -3000 que le Mularonam Tyldor, descendant de la lignée des Melirh, décide des travaux dont on peut observer les résultats aujourd'hui dans le but de préserver le sanctuaire de Dilthur, douloureusement malmené par la guerre des Gardiens et, surtout, par la guerre d'Andyr. Dès lors, le temple fut conçu pour abriter un très grand nombre de prêtres. L'on peut aujourd'hui parler de véritable cité dans le cas du temple d'Eledor. Son enceinte ne regroupe pas moins de dix-huit sanctuaires et bâtiments sacrés dont celui d'Efnon, d'innombrables dortoirs et réfectoires reliés entre eux par des galeries aveugles, mais aussi plusieurs quartiers destinés à loger les modese et les bianete et dans lesquels l'on peut trouver tous les exemples d'artisanat thardien. Le cœur du temple d'Eledor reste cependant bien sûr le sanctuaire de Dilthur, protégé par le temple d'Efnon. Généralement fermé au public qui se contente du grand temple d'entrée pour apporter ses offrandes et réclamer l'assistance des prêtres, il est pourtant libre d'accès lors de chaque fête majeure du culte.

Le temple de Killith


Second temple d'envergure situé à Danedir, le temple de Killith possède un statut particulier au sein du culte des Ténèbres. Fondé par Dar quelques années à peine avant la guerre des Gardiens, il est en réalité le fruit de la fusion d'un temple des Ténèbres classique, d'un palais royal bâti à l'usage initial du prince héritier et d'une bibliothèque dont l'ambition première fut d'être la plus vaste et la plus riche d'Oneira, allant jusqu'à concurrencer les légendaires bibliothèques de Luvao. La bibliothèque du temple de Killith, si elle illumina de nombreux siècles la culture oneirienne, n'est de loin plus aujourd'hui la plus grande que compte Oneira. Toutefois, sa richesse en terme de textes anciens reste admirable : mondialement connue, elle fut, après l'an 0, l'un des points de ralliement des bardes survivants désireux de consigner dans l'urgence l'Histoire d'Oneira dont d'innombrables archives avaient été détruites. On déplorera cependant que le département de la bibliothèque consacré aux magies anciennes et puissantes fut longuement pillé (et probablement irrémédiablement détruit) par la reine E'Dyrha.
Le temple de Killith fut le premier bâtiment du culte des Ténèbres intégralement conçu selon les principes de l'architecture d'Eshkor, selon la volonté de Dar. Ce dernier commanda également la réalisation d'innombrables bas-reliefs et sculptures et pas moins de trois-cent-quatre-vingt-huit statues qui font du Killith le plus beau des temples des Ténèbres.
Au cours de son histoire, le temple de Killith fut régulièrement le terrain d'affrontement du Nokdar et du Mulaten, le premier désirant s'approprier la bibliothèque tandis que le second a toujours tâché de la maintenir ouverte. Aujourd'hui, le temple de Killith reste, comme lors de sa création, fidèle à sa tradition de partage : fondé pour aider à diffuser la culture le plus largement possible, il est le plus ouvert de tous les temples du culte des Ténèbres. De tous les temples, il est ainsi le seul à accueillir les profanes désirant effectuer une retraite, et ses prêtres collaborent régulièrement avec les trois Universités de la ville, lesquelles se sont naturellement construites à proximité.