La cité de Naamiluvi




Population : 45 000 habitants, humains.
Dirigeant actuel : Ved-Niradrë, Lointaine Voyante.
Gouverneur de la cité : Ser-Koldir, Recteur de l'Académie des Arts Présents.
Culte dominant : Culte du Présent.
Activités : Arts ; lutherie (et plus généralement, fabrication d'instruments de musique) ; confection de vêtements.
Productions : Instruments de musique ; vêtements dernier cri.

aamiluvi (le Moment Eternel) est la seconde ville du Dord-Kalyleg sur le plan artistique, puisque l'on y trouve la seconde Académie des Arts Présents, spécialisée dans le chant et les arts visuels. Le Festival de Naamiluvi, qui se déroule la troisième semaine du mois de mavela, est d'ailleurs l'occasion pour les étudiants de l'Académie de montrer les fruits de leur apprentissage. Les spectacles donnés à voir mêlent musique et sons, jeux de lumière et de fumée, voire des pratiques artistiques plus marginales telles que les jeux d'eau, difficiles à mettre en œuvre mais qui rencontrent un succès renouvelé. Un concours de barderie est également organisé le jour d'oinï mavela.
Située à l'embouchure du delta, non loin de Kaltera, Naamiluvi n'est pas une ville spécialement tournée vers le commerce. La seule activité artisanale qui permet d'entretenir des relations suivies avec les autres cités tient au commerce des vêtements. Un important quartier de fabricants de tissus et d'habits s'est en effet développé dans cette cité, qui dicte les évolutions de la mode vestimentaire du Dord-Kalyleg (voire dans les grandes villes des autres régions, à l'exception de Messevine où les changements constants de styles sont regardés avec la plus grande méfiance).
Les tissus travaillés sont issus du lin produit en grandes quantités dans l'embouchure du delta de la Kalyleg, du coton, moins présent, de la laine importée de Kaltera. Certains ateliers travaillent également la soie obtenue à partir de bombyx du mûrier, l'élevage de ces insectes s'étant développé dans les villages proches de Naamiluvi depuis les années 900, mais le secteur de la soie reste relativement marginal car il souffre de la concurrence du Per'Dellin proche. Les tisserands entretiennent des relations très fortes avec les producteurs de teintures de Kaltera. Ils doivent cependant faire venir certains coloris introuvables en Ar'Kalyven de fort loin.
La production de vêtements est associée aux arts visuels dans la cité, qui sont friands de costumes et d'ornements corporels. Le Festival de 1036 a ainsi permis d'exposer une nouvelle forme de tissus se présentant sous l'aspect de voiles fins et presque transparents, arborés par une troupe de jeunes danseurs et danseuses - ils ont, étonnamment, remporté un immense succès et assuré le lancement de ce nouveau produit.

A voir à Naamiluvi

Le Marché aux Tissus, qui se tient le premier jour de chaque semaine ; l'Académie des Arts Présents. A voir également : le Festival de Naamiluvi, la troisième semaine du mois de mavela.

D'après les Géographies du Temps, par Dett-Danaren.