Description générale du Daëgen



Emblme du pays du Dagen.
e Daëgen, pays de l'Ouest d'Oneira, se tient sur le versant sud des monts An'Laÿ'Sur, au dessus du territoire des nains. Le pays, relativement aride, est malmené par un climat rude et sec, chaud en été et glacial en hiver, qu'intensifie la proximité du désert d'Eranos. La face sud de l'An'Laÿ'Sur, composée pour l'essentiel de grès jaune friable, offre un relief élevé mais doux, favorisant la présence de vastes steppes d'herbe sèche. L'on sait qu'anciennement le Daëgen était couvert d'une immense forêt dont il ne reste à ce jour que deux vestiges : les bois clairsemés de la région centrale, et les bois mort de la région Est.
Le Daëgen est divisé en quatre grandes régions :
Au Nord-Ouest, la région de Dreïn, la plus rude, constituée de hautes montagnes,
Au Sud et au Sud-Ouest, la région de Saveas, composée de vastes steppes de hautes herbes sèches,
Au centre, la région d'Adeben, composée de bois clairsemés, de nombreux lacs, où prend naissance l'important fleuve Angen.
A l'Est, la région du Nesev, où prennent place les bois morts de Davë.
Les villes daëgiennes sont bâties la plupart du temps sur le sommet de collines douces, le meilleur exemple étant Belenin, capitale du pays et de la région du Nesev, où se trouvent rassemblées toutes les particularités architecturales du pays (ville coiffant une colline, bâtiments en grès jaune et en bois, toits de chaume, etc...). L'économie du pays repose sur la population solide et unie du Daëgen. Les Caellen ("hommes du sud", de 'cae' : Sud et 'ilen' : homme ; habitants du Daëgen) sont réputés pour leur courage, leur loyauté, leur caractère joyeux et accueillant. Durs au travail, ils ont fait des mines d'or de la région de Dreïn l'atout majeur du pays (mines de surface acquises au Daëgen après la dernière guerre contre les nains, aux alentours de l'an 600), mais on su également mettre en place de nombreux élevages (bovins, moutons, chèvres, porcs, chevaux). La force de cette population exceptionnelle a permis au Daëgen de se relever très rapidement des séquelles de la très récente guerre contre le Mëgen (achevée en 1038).
Le Daëgen et le Mëgen sont très liés depuis toujours. La légende de la création des deux pays relate qu'ils ont été fondés par deux frères, après l'an 0. L'amitié des deux parties de la surface des monts An'Laÿ'Sur semble aujourd'hui cimentée par de puissantes alliances (la soeur de Liner-Daïnor, actuel roi du Daëgen, ayant épousé récemment le roi Emros-Theis du Mëgen) tant politiques que culturelles, puisqu'il n'y a, pour les deux pays, qu'un seul chef du culte depuis 1040 : la Haute prêtresse de l'Ordre, Saenna.

Extrait des Chroniques géographiques, par Gwanys, Illéranyne.