Géographie de l'Arkfeld




'Arkfeld constitue à ce jour l'un des plus grands pays d'Oneira. Situé au Sud-Est de notre monde, il longe en ses côtes Est (Eiryma) et Sud (Kahrsys) la mer d'Oiventean et à l'Ouest la côte d'Ineiven suit le Lac Mondus.
Son relief est peu diversifié car la majeure partie du pays se présente comme une grande plaine, rompue uniquement en son milieu par les montagnes du Xineh et au Sud-Est par les Mar'Taenam (les collines hurlantes). Les montagnes du Xineh sont assez anciennes, et le temps ayant érodé les massifs, elles atteignent rarement une hauteur importante (l'éminence, le mont Loha, culmine à environ une vingtaine de jets). Les forêts de Yeolos et d'Olki (respectivement au Nord-est et Sud-ouest du pays) forment les deux principales zones boisées de ces grands espaces.
Au Sud, la côte Kahrsys est d'un bout à l'autre longée par une longue falaise de jaspe. La côte d'Eiryma, quant à elle, n'est qu'un long enchaînement de plages de sable et de galets. L'Arkfeld compte peu de villes et de villages au regard de la superficie du pays. Les foyers de peuplement sont assez éloignés les uns des autres, mais ils sont relativement conséquents. De grandes routes relient chaque ville avec ses voisines et facilitent la circulation au sein du royaume.
Le climat en Arkfeld est tempéré. Il y règne une assez faible amplitude thermique, avec des hivers relativement doux et des étés largement supportables (et propice aux arbres fruitiers). L'absence de températures extrêmes dans la majorité de terres Arkiennes a donné naissance à une tradition pour le moins conviviale : à l'approche des fêtes de Cœur-Hiver une grande foire envahit la ville de Robabesi et ses environs pour accueillir des habitants de tout Oneira qui s'y retrouvent pour célébrer la fête au frais. Les abords du lac Mondus sont quant à eux soumis à un micro-climat extrêmement variable, pouvant s'avérer violent dans certaines de ses manifestations. Ce phénomène n'a pas trouvé d'explications à ce jour mais n'a pas cessé d'exciter la curiosité.

Extrait des Chroniques géographiques, par Gwanys, Illéranyne.