Textes, mythes et légendes de Ruin'Shae




Chateau du Seigneur Ulym'Nor, sur la frontire du Ruin'Shae, par Anne.Folie...
Je te sens... Je te guette... Je sais que tu es là, à m'attendre, à attendre le moindre faux pas, que je tombe dans le précipice...
Je sais que tu es là... Je l'ai toujours su, et je t'ai toujours combattue. Je sais que lorsque viendra l'heure de ma mort, c'est toi qui seras à mon chevet. Chaque jour qui passe est une victoire contre toi, mais chaque nuit, tu viens, un peu plus, un peu plus près...
"Quand la nuit est longue, qu'on est seul face à soi-meme, les vieux démons ressurgissent, et il faut se battre"
Folie, douce folie, envie de tout, de rien, de toi. Malsain, nauséeux, marécageux, et indéniablement attirant. Ne pas écouter le chant de sirène, rester soi-même...
Je me suis tellement battu contre toi que c'en est devenu presque un réflexe. Un gouffre sans fond dans l'abîme de ma tête... Le noir, le mal, le malsain, le vulgaire, ôde au viol, à la douleur, au désir, une forme de pouvoir obscur et ténébreux...
Folie, alors même que j'écris ces mots, tu t'en sers pour m'asservir, tu me cherches... Où est la faille, l'usure, la goutte de sang qui fera s'écouler des flots de haine, qui me fera goûter à ce fruit défendu... Jusqu'à l'instant du retour sur terre, de la contemplation du linceul de mort que je me serai tissé... Araignée sombre du fond de mon être, tu files et attends...
De désir en tentation, tu allèches mon âme de mille péchés sacrés... Chaque pas que je te laisse faire pour tenter d'apaiser mon âme blessée, et c'est un peu de ma raison que je perds. Chaque pas où je recule, tu me dévores un peu plus. Je te hais, mais tu te nourris de cette haine. Je t'aime mais telle une succube, tu m'attires dans tes bras, et je n'ai d'autre choix que de succomber ou m'enfuir... Un echec, un seul, et ç'en est fini de moi...
J'ai peur.

Extrait du Livre de Jours du Seigneur Ulym'Nor,
natif de l'extrême Ouest des monts An'Laÿ'Sur,

disparu en 1011 dans des circonstances inexpliquées à ce jour.