Description générale de Mar'Ev'Syra




Emblme du pays de Mar'Ev'Syra

erritoire du culte de la Vie, Mar'Ev'Syra est aussi, et surtout, celui de la vie la plus douce qui soit. Littéralement, Mar'Ev'Syra signifie "les collines de l'endroit des badilim" et, de fait, c'est le pays d'Oneira où l'on trouve le plus grand nombre de représentants de ce petit peuple charmant. Peuple de paix, vivant en harmonie avec les collines et les nombreux peuples magiques qui la peuplent, les badilim assurent l'hospitalité au voyageur de toute race et de toute origine. Nombreux sont ceux qui, séduits par le charme des villages badilim n'en sont jamais repartis. L'on trouve donc d'accueillants villages humains, vivant en bonne intelligence avec tous les petits peuples du pays. La capitale du pays, Errithon, où se mêlent humains, badilim et grands peuples magiques, est un exemple du genre.
Il est usuellement considéré que le temps est toujours riant, en Ev'Syra, sauf en hiver où les collines se recouvrent de la neige la plus douce.
Preuve incontestable de l'attrait particulier de ce pays, l'on peut parler de la tentative d'annexion d'Ev'Syra par l'Ar'Lumn en 1011 où, en dépit des ordres et de l'absence complète de résistance des habitants, les soldats se sont arrêtés pour manger, aux nombreux banquets préparés dans les villages, et ont fait marche arrière, incapable de trouver le coeur de faire du mal à un si charmant pays.
L'économie du pays reste un mystère. La plupart des communautés y vivent en autarcie, et le troc joue un rôle prépondérant dans les relations économiques. L'on peut cependant utilement faire part au lecteur de la grande production de laine dont font commerce les badilim avec le reste d'Oneira.

Extrait des Chroniques géographiques, par Gwanys, Illéranyne.