Le peuple Nelgan



Emblme du peuple Nelgan peint sur une roue de charriot.
ur les peuples nomades parcourant Oneira, la sage Daenya déclara jadis ceci : « Les Neruin sont honnêtes et les Aalis voleurs, les Eloban sont unis et les Tshare divisés, les Lyrlosetym libres et les Heenir esclaves, mais les Nelgan, que sont-ils ? Roue en mouvement ouverte sur le temps. »
On a appelé les Nelgan par de nombreux noms () à travers le temps : les Gens-de-Dar, les Mains-de-Kaena, les Doués-Gris, les Ténébristes, les Roues et enfin les Îlombres. En fonction des pays et des régions, les Nelgan seront crains ou révérés, admirés ou redoutés, parfois persécutés mais jamais à l'excès, car nul n'ignore que Dar poursuit au-delà de la tombe ceux qui nuisent à son peuple perdu.
Les Nelgan sont l'un des multiples peuples nomades et humains que compte Oneira, mais ceux-ci ne se rencontrent qu'exclusivement dans le nord et l'est d'Oneira, car ils parcourent inlassablement la route entre l'Ar'Thard, leur pays d'origine, et l'Ar'Anena, la patrie de leur coeur. Ils forment un peuple pacifique et noble aux considérations morales élevées, travailleur et uni, adepte des arts du verbe et de la musique, prudent et mesuré. Les Nelgan excellent dans de nombreux domaines, comme la scène et la danse, la poésie et le chant, les sciences de la guérison et de la magie, dans l'artisanat également, notamment le travail du bois et du cuir, le tissage et la teinture, etc., et ils troquent volontiers leurs marchandises contre ce qu'ils ne peuvent produire eux-mêmes. Les Nelgan disposent également, selon la légende, de dons étranges : ils entendraient les voix des morts, devineraient l'avenir et sauraient même communiquer entre eux à de prodigieuses distances, mais si ces dons ont bel et bien existé, l'An 0 en a eu raison, au moins en partie, si l'on en croit les Nelgan d'aujourd'hui.

Extrait de Vérités nelgannes, par Sige-Meeron.