Description générale du Damirë




Emblme du pays du Damir.

ays du nord-ouest d'Oneira, pris entre les contreforts du Mëgen et les steppes du Daafeld, le Damirë est considéré comme l'un des pays les plus enchanteurs que compte Oneira. Recouvert pour l'essentiel de forêt denses d'arbres à feuilles persistantes au sud, côté montagne, et à feuilles caduques au nord, côté steppe, le pays abrite de nombreux plans d'eau en escalier, reliés par de petites cascades dont la réputation de grande beauté a largement outrepassé les frontières.
L'originalité de la population damiréenne répond à celle de ses paysages, puisque l'on trouve au Damirë presque tout ce qu'Oneira compte de peuples. Humains, adorateurs du culte du Néant, y cotoient nains d'An'Laÿ'Sur, la plus grande communauté badilim d'Oneira après Mar'Ev'Syra, gnomes, farigans, fylias, lutins, trolls, et presque tous les peuples magiques que compte Oneira dans un joyeux mélange. Les populations du Damirë présentent l'extraordinaire propriété de vivre en communauté en bonne intelligence. Ainsi les villages du pays comptent-ils, sans ordre défini, des maisons de toutes tailles propres à toutes les races présentes (maisons humaines à colombages, trous de badilim, nids à fées, troncs elfes, etc...), faisant du petit peuple du Damirë le plus ouvert d'Oneira, toutes races confondues (c'est notamment le cas de Venirë, magnifique capitale du pays, qui n'est pourtant pas la plus grande des cités du pays).
L'ensemble des races présentes au Damirë travaille généralement en commun à toutes les tâches, mais le pays tout entier se fédère autour du travail des métaux, et principalement de l'argent, dont le Damirë a fait sa spécialité, produisant armes, bijoux, amulettes, statues, etc... Il est usuellement considéré que les meilleurs artefacts que compte Oneira ont été produits au Damirë (l'alliance des peuples humains, nains et magiques permettant de conférer aux objets un caractère profondément oneirien unique). Les métaux nécessaires à cette activité sont fournis par le Mëgen (un important traité de commerce entre le Mëgen et le Damirë date de 1039), les gemmes et les cristaux par les nains d'An'Laÿ'Sur avec lequel le commerce est favorisé par la présence de nombreux représentants à travers tout le pays.
Notons pour finir que le pays a connu une brève période d'occupation daëgienne lors du récent conflit Mëgen-Daëgen et a choisi pour roi, après l'assassinat de son ancien monarque, le guerrier Istan-Kerek, ancienne grande figure de la guerre.

Extrait des Chroniques géographiques, par Gwanys, Illéranyne.