Société de l'Ar'Boeren




Les chevaliers d'Haame et l'Ordre de Muldö


Chevalier de l'Ordre de Muld, par SLo.
e très ancien ordre de chevalerie thardien fut initié par les premiers rois de l'empire de Thard, avant, semble-t-il, la grande Guerre des Gardiens. Le nom de l'Ordre, Muldö, fait référence au grand serpent noir, omniprésent dans l'Histoire de l'Ar'Thard, qui creusa sous la ville de Thard (et de Danedir, bien sûr) les innombrables souterrains qui furent longtemps la propriété des chevaliers. De cette époque, ils conservent leur emblème, le serpent noir à queue finissant en spirale, rappelant ainsi à la fois le symbole du culte des Ténèbres et celui de la maison royale de Thard.
Tout d'abord nés pour être les défenseurs du peuple, les chevaliers de l'Ordre de Muldö furent progressivement écartés de la scène par les armées grandissantes de l'empire. C'est Dar qui, une fois roi, rappela les chevaliers à Thard et leur offrit la grande tour d'Haame dont ils prirent le nom. Dar modifia progressivement le rôle de l'Ordre de Muldö et en fit les défenseurs de la maison royale. Ce rôle fut confirmé par les héritiers de Dar qui vinrent à confier aux chevalier d'Haame le très précieux médaillon de Nöshyl de la maison royale, lequel identifie le roi et lui confère des capacités sans lesquelles il aura les plus grandes difficultés à régner.
Si on ignore la vérité sur la suite de l'histoire des chevaliers, la plupart des historiens s'accordent à considérer qu'E'Dyrha concentra longtemps ses efforts pour placer parmi eux quelques uns de ses fidèles qui l'aidèrent à prendre leur contrôle, occasionnant ainsi la perte du fameux médaillon et la trahison des chevaliers envers la maison royale. Ils furent ainsi les auteurs de nombreux assassinats et favorisèrent grandement la prise de pouvoir d'E'Dyrha. Toutefois, il semble que les capacités particulière d'E'Dyrha soit la seule cause de cette trahison, de nombreux chevaliers ayant tenté, au fil des siècles, de s'échapper de son emprise afin de retrouver le médaillon ou de transmettre de précieux messages aux légitimes héritiers de Thard lesquels, rancuniers, ne leur ont plus accordé de confiance.
C'est le prince Ilenor qui, lors de la récente guerre qui fonda l'Ar'Boeren, s'acharna à libérer les chevaliers d'Haame qui lui jurèrent allégeance, à lui ainsi qu'à Boeros et à l'ensemble de la famille royale, et firent savoir qu'ils furent les premières victimes de la fameuse "marque d'E'Dyrha" qu'elle utilisa pour contrôler d'innombrables humains lors de la guerre. A la fin de la guerre, les chevaliers d'Haame suivirent Ilenor en Ar'Boeren et le choisirent pour être leur commandant, bien qu'il ne soit pas l'un des leurs. A ce jour, de nombreux chevaliers sont affectés à la protection de Boeros tandis que les autres se consacrent à la reconstruction de l'Ar'Boeren.
Malgré l'aspect "public" des chevaliers d'Haame, les conditions d'admission et les épreuves d'entrée dans l'Ordre de Muldö sont un secret absolu, ainsi que leur nombre effectif que l'on estime entre cent et trois cent. Les chevaliers sont aisément reconnaissables à leur cotte de mailles noire couverte de plaques d'argent, mais surtout à l'anneau qu'ils portent au nez et à la taille de leur cheveux : un bol strict auquel s'ajoute une longue natte pour les femmes.

Extrait de La Chevalerie Oneirienne, par Ellkun'Jeol.