Textes, mythes et légendes d'Eilindor




vez-vous déjà regardé les nuages ?
Lueur éthérée, douce Brume qui chatouille le ciel, d'Esprit en Voyage...
Lune, d'un croissant qui sourit, d'un sourire qui éclaire.
Soleil, d'un feu qui réchauffe et d'une chaleur qui rallume le coeur.
Contempler, parfois, ici, ailleurs, d'un moment à un autre, passer à travers le temps et tutoyer les Anges.
Croiser un regard, quelque part, dans une rue, un rire qui accroche le coeur, une Âme qui se balade au gré des vents ou des marées...
Tutoyer les Anges. Leur dire que l'on aime la caresse d'un rayon que filtrent quelques nuages, simplement penser à un merci que l'on adresse à une Bonne Etoile ou au Monde... Saluer la Lune quand on la croise, adresser ses voeux de bonheur à ce vieil homme ou à cette parfaite inconnue.
Tutoyer les Anges... Quand on divise le Bonheur, il se multiplie. Toucher le Bonheur du bout des doigts, vouloir le faire partager, le donner, comme l'on donne le nuage à celui qui attend la pluie pour mieux offrir le soleil a celui qui l'aime...
Tutoyer les Anges... Chanter sans parole et sans mélodie, simplement se laisser porter par la vague, comme le Rêveur fait l'amour avec la Lune, le Poète danse avec sa Plume...
Tutoyer les Anges... Sur le meme chemin, l'espace d'un instant, la vie qui s'enfuit dans un regard qui court, lui dire de s'apprécier, repartir heureux d'une rencontre d'une seconde, mais qui ne s'éteindra plus, lui souhaitant en souriant, beaucoup de Bonheur.

Chant dit "du barde d'Eilindor".