Vignes et raisins des terres d'Oneira






L'oeil de Mamble


Grappe d'oeil de Mamble.Ce type rare de raisin ne se trouve qu'en Arkfeld, dans quelques champs qui bordent les faubourgs de Pyreg. C'est une des seules variétés de vigne à pousser dans le sable.
La vigne d'oeil de Mamble se présente sous la forme d'un cep de la taille d'un homme, au tronc épais et robuste de couleur noir ou brun foncé. Les grappes, nombreuses et fournies, sont faites de grains écrus possédant un point noir ou bleu foncé, de taille variable, à l'opposé de la tige. Son nom lui vient de ces grains qui, pris seuls, ressemblent effectivement vaguement à des yeux.
La culture de l'oeil de Mamble se faisant sur les plages, le vent marin contribue fortement au goût unique de ce raisin, très salé. Ce goût ne permet pas la consommation directe du raisin qui est plutôt utilisé comme un légume que comme un fruit, en accompagnement de poissons d'eau douce dont il relève le goût un peu fade.
L'oeil de Mamble est parfois associé au raisin-ambre afin de concocter ce qu'on appelle "sucre et sel", un vin particulier, au goût aigre-doux et peu alcoolisé, accompagnant à la perfection poissons et fruits de mer.

Extrait de Plantes et cuisine, se nourrir de la nature, par Damea Nethal.

La vigne blanche de Mamble


Raisin blanc de Mamble.La vigne blanche de Mamble est la variété de raisin de l'est oneirien la plus proche de celle ramenée du Pyrelos par Karan Mamble en 452.
Essentiellement cultivée en Arkfeld, sur les hauts plateaux du Xineh, elle peut également se rencontrer dans les pays voisins, en Alakh'Sun ou en Ar'Nok, voire au Roban ou au Sarelos.
Le raisin blanc de Mamble se développe sur des ceps courts, pas plus d'une taille de hauteur, et très tortueux à l'écorce blanche, proche de celle du bouleau. Ses grappes, nombreuses et assez grosses, sont fournies d'une grande quantité de grains de très petite taille, pas plus qu'un ongle, d'un vert très clair. Son jus est épais et opaque, d'une blancheur presque laiteuse.
Les grains, mangés tels quels, sont plutôt acides et astringents mais permettent l'élaboration de vins réputés que sont les vins blanc et gris de Mamble ou le vin vert du Roban.
La vigne blanche est également utilisée par certains viticulteurs en complément d'autre cépages très sucrés, souvent le raisin-ambre ou le raisin-argent, auxquels il apporte un équilibre sucre/acidité fort plaisant.
Le vin d'argent de Nevelay est un mélange de blanc de Mamble et de raisin-argent, en proportions 20/80, particulièrement spectaculaire, tant son aspect se rapproche de l'argent liquide, et au goût fin, légèrement sucré.

Extrait de Plantes et cuisine, se nourrir de la nature, par Damea Nethal.

La vigne épineuse


Grappe de vigne pineuse.C'est l'une des variétés les plus chères sur tout Oneira car la culture de la vigne épineuse est à la fois laborieuse et dangereuse.
En effet, la vigne épineuse se présente sous forme de ceps d'une demie-taille de hauteur, très noueux. De grandes et épaisses épines parcourent le tronc et les branches en rangs serrés pointant dans toutes les directions. Ces épines, longue de deux bonnes entailles, sont enduites d'un poison violent causant une paralysie du système respiratoire et pouvant tuer un homme adulte en quelques minutes seulement.
Les grappes de la vigne épineuse sont de couleur rose foncé aux gros grains charnus. Chaque grappe pousse le long du tronc principal et les branches bardées d'épines venimeuses forment un rempart mortel protégeant le fruit de toute main, patte, museau ou bec qui voudrait s'en emparer.
Cependant, les oneiriens ne se compliqueraient pas la vie à cultiver ce véritable danger naturel si le raisin produit n'était pas considéré comme l'un des meilleurs au monde. Aussi le viticulteur, armé d'un épais ciseau d'acier, casse-il patiemment chaque épine, qui perdra ses propriétés létales au bout de quelques minutes, afin de pouvoir récolter le précieux fruit sans danger. Le risque pris par le cultivateur et le temps passé à couper les épaisses épines au vu du petit nombre de grappes justifie le prix fort élevé de ce raisin essentiellement destiné à la consommation directe, la vinification du raisin épineux gâchant, au dire des amateurs, considérablement le goût merveilleux de ce joyau végétal.
Même si on cultive de nos jours la vigne épineuse dans tout le sud et l'ouest d'Oneira, l'on observe qu'à l'état naturel elle a du mal à survivre, car les oiseaux ne pouvant assurer le transport des graines : toutes tombent et germent au pied du cep mère, s'étouffant les unes les autres. Cette plante ne pouvant subsister en milieu sauvage mais étant si difficile à cultiver n'a de cesse d'étonner les botanistes qui ne comprennent pas comment une telle curiosité à pu arriver jusqu'à notre époque.

Extrait de Plantes et cuisine, se nourrir de la nature, par Damea Nethal.

La vigne à feuilles-épées


Grappe de raisin  feuilles-pes.Originaire des côtes de l'Oiventean du sud-est d'Oneira, mais aujourd'hui présentes dans divers pays comme l'Arkfeld, le Mar'Ini'Uyn, le Mar'Ev'Syra, l'Ar'Lumn, le Per'Dellin et l'île d'Istia, la vigne à feuilles-épées se présente comme une vigne de petite taille, au tronc noueux de couleur vert tendre. Les grappes de couleur orangée sont faite de nombreux petits grains oblongs, riches en pépins et à la chair très légèrement salée par les vents marins. Le nom de cette vigne vient de ses feuilles qui n'ont pas la forme caractéristique des feuilles de vignes mais sont plus proches des feuilles de laurier, longues, fines et pointues, relativement coupantes.
La raisin à feuilles-épées est autant réputé pour son goût en tant que fruit, qui peut être consommé cru ou cuit en accompagnement de plats salés, que pour les vins qui en sont issus, particulièrement le "vin de crépuscule", qui doit son nom à sa couleur rappelant un coucher de soleil, ou le vin salé, peu alcoolisé et très apprécié pour ses vertus cicatrisantes et bienfaitrices contre le mal de gorge ou les rages de dent.
Les feuilles de la vigne à feuilles-épées peuvent également être utilisées en cuisine en tant qu'aromate au même titre que le laurier, le thym ou le cerfeuil.
Les pépins de raisin feuilles-épées entrent dans la composition d'une huile délicate, élément clé de la cuisine arkienne ou nokienne.

Extrait de Plantes et cuisine, se nourrir de la nature, par Damea Nethal.

La vigne géante


Grappe de vigne gante.La vigne géante est une vigne du sud d'Oneira, issue des voyages de Karan Mamble en Pyrelos.
Le gigantisme de l'espèce s'est forgé naturellement, sans doute en réaction à des terres différentes de celles du Pyrelos, son pays d'origine. Comme la plupart des espèces de Mamble, la vigne géante pousse en hauteur, sur les hauts plateaux, la plupart des cultures étant concentrées des montagnes.
Cette vigne peut atteindre les trois tailles de hauteur et les grains qui garnissent ses lourdes grappes peuvent parfois égaler la taille d'une prune. Les drupes sont généralement de couleur claire, variant du rose pâle à l'orangé.
Très amer lorsqu'il est mangé tel quel, le raisin géant est généralement dérivé en un vin puissant, le grand vin, que l'on sucre abondamment avant de boire.
Le grand vin est parfois agrémenté de morceaux de fruits, d'aromates et de miel pour confectionner un "vin de soir", spécialité de la ville Arkienne de Robabesi.

Extrait de Plantes et cuisine, se nourrir de la nature, par Damea Nethal.

La vigne grimpante


Grappe de vigne grimpante.La vigne grimpante est une vigne très commune sur Oneira et présente exclusivement sur des arbres anciens, c'est pourquoi le plus grand consommateur de la vigne grimpante reste l'Ar'Mirë'Ys. Elle est également présente dans d'autres régions comme en Ruin'Shae, en Arkfeld ou en Ar'Ollin.
La vigne grimpante ne ressemble au premier abord pas à une vigne ordinaire et ses grappes sont peu visibles, c'est pourquoi on a mis assez longtemps à l'exploiter et à la connaître.
Cette vigne si particulière fait partie des rares plantes carnivores d'Oneira et pousse comme le lierre, le long des arbres, formant des treilles entre la cime desdits arbres, obscurcissant au fur et à mesure les forêts. De longues lianes collantes descendent de ces treilles jusqu'à terre et servent de pièges pour la vigne qui y capture une multitude d'insectes. Un suc gastrique externe, assimilé à la texture collante de la liane permet de digérer les malheureuses proies prises au piège et de nourrir ainsi la vigne.
Durant de longues années cette plante était essentiellement considérée comme un parasite des forêts ou un exterminateur d'insectes naturel. Ce n'est que récemment (il y a à peine plus de deux siècles) qu'ont été mises à jour, sur le dessus des treilles, très en hauteur et prenant tout le soleil qui leur est nécessaire, de toutes petites grappes de raisin, aux tous petits grains de couleur allant du vert au brun et au goût très agréable et fruité. Ce raisin entre dans la composition de nombreux vins en Oneira dont les plus connus sont sans nul doute le vin de mouches (Ar'Mirë'Ys) (aucune mouche n'entre dans la composition de ce breuvage dont le nom n'est issu que de la fonction carnivore de la plante), le sirop de vigne (Roban), le vin d'Oinav (Arkfeld), encore le vin des forêts (Ar'Mirë'Ys) ou le vin de Finval (Arkfeld).

Extrait de Plantes et cuisine, se nourrir de la nature, par Damea Nethal.

La vigne pâle d'Istia


Grappe de vigne ple d'Istia.La vigne pâle d'Istia est une plante endémique de l'île, que l'on ne trouve nulle part ailleurs. En réalité, les savants et herboristes s'étant penchés sur son cas affirment qu'il s'agit plus d'une variété cousine de la groseille que du raisin mais son apparence et son utilisation lui ont valu, de tous temps, le nom de vigne.
Son cep est fin, noueux et de couleur sombre légèrement rouge, que d'aucun nomment parfois auburn, et ne dépasse que rarement trois pennes de hauteur. Les feuilles de la vigne pâle sont longues, crantées et pointues, d'un vert vif et brillant sur le dessus, d'une blancheur laiteuse sur le dessous, lequel est garni d'une fine couche de duvet vaporeux.
Ses fruits poussent en grappes, comme le raisin. Une grappe compte en moyenne une trentaine de petits grains blancs translucides de la taille d'une fraise des bois.
De la vigne pâle, les istiens tirent un vin blanc doux et sucré, le vin d'Istia, consommé généralement avec des plats sucrés et des desserts. Le vin d'Istia est parfois cuit et agrémenté de sucre pour former l'eau de miel, un vin liquoreux très épais, presque sirupeux, consommé en apéritif. Il peut également être épaissi par l'ajout de crème de lait pour former la crème d'Istia, un breuvage blond et opaque, épais et sucré, utilisé en cuisine ou mélangé à des alcools plus forts comme la bière du marin, l'alcool de feuilles de châtaignes ou l'alcool de sucre.

Extrait de Plantes et cuisine, se nourrir de la nature, par Damea Nethal.

La vigne pourpre


Grappe de vigne pourpre.La vigne pourpre est une vigne des plaines du sud-est oneirien, Elle est essentiellement cultivée en Arkfeld, en Ar'Nok et en Yenva mais également, à moindre mesure, en Ar'Boeren, en Ar'Thard et en Alakh'Sun.
Elle se présente sous la forme de ceps très bas, dépassant rarement une penne de hauteur et s'étalant à la manière des plantes rampantes sur de vastes surfaces. Les feuilles de la vigne sont d'un rouge-violacé significatif et les grappes, généralement plus grosses que la moyenne, sont faites de gros grains violets. Le jus du raisin pourpre est d'un rouge vif, proche du sang par l'aspect (d'où le surnom "vigne-sang" de la plante) au goût sucré particulièrement savoureux.
La sève de la vigne pourpre, épaisse, collante et de la même couleur que le jus de son raisin, est souvent utilisée en batellerie comme produit de colmatage.
Le raisin pourpre entre dans l'élaboration du vin pourpre de Nedoneas ou du "sang de dragon", mélange extrêmement fort et au goût tout à fait discutable mêlant vin pourpre, alcool de bois et piment fort, spécialité des corsaires d'Arinei.

Extrait de Plantes et cuisine, se nourrir de la nature, par Damea Nethal.

La vignegemme


Grappe de vignegemme.La vignegemme est une vigne de l'ouest oneirien, essentiellement cultivée en Eranos bien que l'on en trouve également quelques plantations au Roban ou au Pyrelos.
Vigne buissonneuse, la vignegemme ne dépasse pas une taille de hauteur et se caractérise par son épais cep très noueux où partent aléatoirement les branches depuis le ras du sol jusqu'à son extrémité. Les feuilles, nombreuses et grasses, sont d'un vert vif aux rainures rouges. Les grappes de la vignegemme sont peu nombreuses mais très fournies, en forme de longs cônes pouvant parfois atteindre une penne et demie. Chacune d'elles compte une quarantaine de gros grains rouge rubis, qui ont donné son nom à la vignegemme, dont le jus et la chair sont de la même couleur. Les grains sont garnis d'un grand nombre de pépins mais ces derniers, avec la technique adéquate, sont plutôt simples à retirer.
La vignegemme est utilisée en Eranos pour former le prestigieux vin-roi, un vin rouge fort en alcool, bien que peu épais, et en goût, très capiteux et entêtant, aux arômes de fleurs et de fruits des bois. Le vin-roi est un produit de luxe, extrêmement onéreux (sans nul doute l'un des breuvages les plus chers d'Oneira), car sa conception exige des grains très particuliers, que l'on nomme kyliasan (de kyl, "gemme" et liasan, "plante"). Ce sont les plus beaux et savoureux grains de chaque grappe, lesquelles n'en contiennent qu'un, rarement deux, par saison, et sont reconnaissables à leur taille légèrement plus grosse que les autres grains et l'absence totale de pépins.
Les kyliasan sont lavés et très longuement vinifiés, dans des tonneaux neufs de bois vert d'Eranos, avec une épice rare, l'herbe striée des montagnes. Le vin-roi est tiré des tonneaux trois ans après y avoir été placé et est immédiatement conditionné dans des bouteilles de grès trapues, d'une capacité de deux bemel, bouchées à la cire d'abeille, pour y mûrir encore cinq ans en cave. Seule une petite centaine de bouteilles est mise en vente chaque année, et généralement achetée par des hauts dignitaires, des chefs d'état ou de riches mages ou prêtres, ou encore par de prestigieux établissements de restauration comme la Taverne des deux Dragons, à Loranyne. Le record de prix pour une bouteille de vin-roi fut un millésime de 632, indéniablement la meilleure année dans l'histoire du vin eranien, des chais du château de Dorelia, qui fut acquise en 1043 par le marchand Aermen Ancelis, propriétaire du Comptoir des rares Raretés, à Loranyne, pour la somme de 5000 tales d'or. Généralement, une bouteille se négocie entre 400 et 800 tales d'or selon les crus.
Le Pyrelos et le Roban n'ayant pas les connaissances et la technique pour former le vin-roi, ces deux pays tirent respectivement, de la vignegemme, le vin princier et le vin grenat, deux vins rouges forts également, relativement chers et réputés, mais sans avoir la finesse et l'élégance légendaires du vin-roi.

Extrait de Plantes et cuisine, se nourrir de la nature, par Damea Nethal.

Le raisin-ambre


Grappe de raisin-ambre.Raisin très répandu sur Oneira, le raisin-ambre ne pousse correctement qu'en hauteur et, si possible, à l'ombre.
De petite taille, au tronc malingre et grisâtre, la vigne-ambre produit une grande quantité de grappes aux grains longs et fins à la couleur ambrée, totalement translucides et au goût extrêmement sucré.
Son goût est d'ailleurs un problème pour ce raisin si courant car il est tellement sucré qu'il ne peut être consommé seul, que ce soit en fruit ou en vin. Il est la plupart du temps vinifié avec d'autres cépages au goût plus acides ou amers. En Arkfeld, par exemple, on le mélange souvent au raisin blanc de Mamble pour produire le vin de miel ou à l'Oeil de Mamble afin de faire l'étrange breuvage nommé "sucre et sel".
Associé au raisin-argent il permet de fabriquer le vin de bronze, le plus sucré de tous les vins, que seuls les fylias semblent apprécier.

Extrait de Plantes et cuisine, se nourrir de la nature, par Damea Nethal.

Le raisin-argent


Grappe de raisin-argent.Le raisin-argent est issu d'une vigne des plaines d'Arkfeld, cultivée à l'origine essentiellement dans le Sauneroban. On la trouve aujourd'hui dans de nombreux pays tels que le Pyrelos, le Sarelos, le Roban, le Per'Dellin, l'Ar'Lumn, l'Ar'Kalyven, l'Ar'Boeren, l'Ar'Nok et Aromyne.
Le cep est plutôt grand et mince, très tortueux et à l'écorce blanche. Les grappes sont de la taille d'un poing d'homme adulte et les grains de la taille d'une noisette, blancs également.
Ce qui est particulièrement curieux dans ce raisin, et qui lui vaut son nom, c'est son jus qui, très fluide et sucré, possède une couleur argentée très prononcée, légèrement translucide.
Le raisin-argent est rarement utilisé tel quel pour la production vinicole et est généralement associée avec un peu moins d'un quart de raisin blanc de Mamble afin d'élaborer le vin d'argent. En effet, l'opacité du jus du Mamble complète le jus du raisin-argent pour imiter presque à la perfection l'aspect du métal liquide, le tout en un excellent vin fruité et sucré fort réputé.

Extrait de Plantes et cuisine, se nourrir de la nature, par Damea Nethal.

Le raisin-doré


Grappe de raisin-dor.Le raisin-doré fut créé à l'origine par des alchimistes à partir de raisin-argent dans le but de créer un vin d'or, équivalent au vin d'argent mais ayant la couleur du précieux métal jaune. Malheureusement le raisin-argent une fois transformé en raisin-doré devient incompatible avec le blanc de Mamble, se rendant mutuellement toxiques et nauséabonds lorsqu'ils entrent en contact l'un avec l'autre.
La vigne-dorée ressemble en tout point à la vigne-argent si ce n'est la couleur des grains qui tirent légèrement sur le jaune pâle.
Utilisé seul, le raisin-doré permet l'élaboration de vins tout à fait convenable, les vins dorés, mais jamais de crus exceptionnels. C'est un raisin peu onéreux et le vin doré est généralement un vin utilisé en cuisine ou servi à bas prix dans les tavernes.
Les alchimistes continuent encore aujourd'hui de chercher une manière de rendre le vin d'or inoffensif pour la santé et d'en annuler l'odeur pestilentielle qui s'en dégage, sans succès.

Extrait de Plantes et cuisine, se nourrir de la nature, par Damea Nethal.