A voir en Istia




Le Temple des Lames


Situé au Sud de Sev'Istia, le Temple des Lames est un lieu unique en son genre. D'après les archives de la région, il semble que le temple ait été bâti avant la guerre d'Andyr, mais d'innombrables destructions, volontaires ou non, et reconstructions ont effacé toutes traces du bâtiment d'origine. Le temple actuel date de l'an 300 environ et a été reconstruit, une fois de plus, sur les ruines du précédent tombé peu à peu en ruine suite aux catastrophes de l'an 0.
Les historiens d'Istia supposent que le Temple des Lames fut jadis érigé dans le but de rendre hommage à l'un des visages de Délomaque, celui de la noblesse guerrière, qui inspira mes arts du combat si chers au cœur des istiens. De nos jours, ce lieu ne remplit absolument plus les fonctions d'un temple mais davantage d'une sorte de musée où ont été regroupées des armes légendaires, soit pour leur histoire, soit pour leur beauté. Chacune d'entre elles reste aujourd'hui totalement utilisable : tous les trois ans, à l'occasion du tournois du Linev Croisé, les vainqueurs de chaque épreuve sont autorisés à choisir une arme du Temple pour un superbe combat de clôture.
Notons pour l'anecdote qu'un enchantement de défense magique, discret mais redoutable, a été tissé au fil de la construction du temple lui-même, rendant tout vol extrêmement périlleux.

Extrait des Souvenirs d'Istia, par Sor-Irülrö.

Le tournoi du Linev Croisé


Le Linev Croisé est une compétition ayant lieu à Sev'Istia tous les trois ans. Le premier de ces tournois a eu lieu en 330, à l'occasion de la fin de la reconstruction du Temple des Lames, mais de nombreux document attestent de son existence déjà avant l'an 0. Le "Linev Croisé" est en réalité un gigantesque tournoi rassemblant les meilleurs épéistes d'Istia, mais également, depuis 990, de tout Oneira. Diverses compétitions opposent les participants, dont notamment le combat de dagues, d'épées longues, d'épées et boucliers, de lances, de haches, d'armes libres, libre, et, l'épreuve reine, le combat de linev.
Des règles très complexes régissent cette compétition, mais on peut en retenir que blesser son adversaire est disqualifiant, et que pour gagner un combat il faut désarmer son adversaire ou l'acculer en situation telle qu'en combat réel sa mort ne ferait aucun doute (stopper la lame sur la gorge, par exemple). Afin de préserver la sécurité des participants, seul ceux ayant un niveau de maîtrise suffisant (déterminé grâce à un certain nombre d'épreuves éliminatoires de maniement d'armes en solo) sont admis. Bien que ce tournoi soit assez dangereux puisque des armes réelles sont utilisées, les accidents y sont extrêmement rares et aucun mort n'est plus à déplorer depuis l'année terrible de 657 durant laquelle huit participants ont succombé à leurs blessures et une trentaine ont été grièvement touchés (ces événements ont par ailleurs failli causer la suspension définitive de la compétition).
En plus d'une récompense substantielle, les vainqueurs de chaque épreuve sont autorisés à choisir une arme dans le fameux Temple des Lames pour une démonstration en solitaire ou un défi lancé aux vainqueurs des autres épreuves, au dernier jour du tournoi. Ces ultimes combats ne comptent plus pour la compétition mais sont l'occasion d'un gala de clôture impressionnant durant lequel chacun rivalise de dextérité.

Extrait des Souvenirs d'Istia, par Sor-Irülrö.