Localisation du culte du Passé




e culte du Passé est une quasi-exclusivité de l'Ar'Kalyven. A l'intérieur de ce pays, le culte est rendu essentiellement dans la région du Dord-Kalymen. La localisation géographique des fidèles dans la partie occidentale du pays est une réalité ancienne, antérieure même à la partition administrative opérée par le Concile de Kalenir de 420. Le mouvement d'unification religieuse de chaque partie de l'Ar'Kalyven a en effet débuté dès la deuxième moitié du IVe siècle, lorsque l'autorité des reines a été remise en question par les trois cultes du temps. Selon les estimations les plus fiables, 80 à 85 % des fidèles du culte du Passé vivaient dans la partie occidentale de l'Ar'Kalyven au moment du Concile de Kalenir, avec une accélération sensible dans la décennie précédente particulièrement troublée. Le Concile établit l'unité religieuse régionale comme un principe fondamental et il est probable que, vingt ans plus tard, celle-ci ait été réalisée, exception faite de quelques marginaux ou de relaps restés sur place par respect pour les traditions.
De nos jours, cependant, l'homogénéité est loin d'être totale. Progressivement, en effet, une certaine libéralisation a permis l'installation (ou l'affirmation au grand jour) de disciples du culte du Passé dans les deux autres régions de l'Ar'Kalyven. Le synode de 520 a ainsi donné la possibilité aux fidèles de chaque culte du Temps de s'installer dans l'ensemble du pays, tout en interdisant la pratique de ceux des cultes du Temps qui y sont minoritaires. Si l'histoire de l'Ar'Kalyven a parfois été mouvementée au cours des siècles suivants, ce principe n'a jamais été remis en cause, y compris pendant la période de suspension des synodes décennaux. Cependant le Xe siècle a été une période de retour en Dord-Kalymen pour un certain nombre de fidèles du culte du Passé confrontés localement à l'hostilité de la population qui associait les fidèles à la politique menée par le clergé du Passé.
Depuis les débuts du règne de la reine Hersdane, il est devenu plus aisé pour un fidèle de n'importe quel culte du Temps de s'installer dans les autres régions du pays, même si la proposition de Hersdane au synode de 1030 a fait long feu - il s'agissait d'accorder la liberté de culte totale en Ar'Kalyven pour les fidèles d'un culte du Temps, levant donc l'interdiction de pratiquer. L'intégration des cultes du Temps au Synode d'Illéranyne a cependant abouti au même résultat quelques années plus tard. Des communautés minoritaires sont donc en développement dans l'ensemble des grandes villes du Dord-Kalyleg et dans plusieurs centres du Dord-Kalyav.

n lien avec l'histoire du culte du Passé, le clergé est quasi-exclusivement localisé dans le Dord-Kalymen. Dans la mesure où l'exercice du culte du Passé n'était pas autorisé dans les deux autres régions, les prêtres du Passé ne sont pas situés ailleurs. Il faut cependant garder à l'esprit qu'un temple du Passé existe dans les deux autres capitales depuis le synode de 620 (bicentenaire du Compromis), ce qui sert à la fois de lieu de culte pour les fidèles du Passé qui vivent là et de représentation diplomatique. Les prêtres basés dans ces temples n'ont pas simplement une fonction religieuse.
Les lieux les plus importants pour le clergé du Passé se situent évidemment en Dord-Kalymen. Messevine est le centre du culte, le siège du pouvoir du Chevalier des Temps Anciens et le lieu d'intronisation des prêtres. En outre, la ville comporte l'Université des Temps Jadis et accueille l'Ordre des Chronomanciens. Il n'y a donc aucune autre ville comparable à Messevine pour l'importance que lui accorde le culte du Passé, et la ville peut être considérée comme un temple géant. Lieu de recueillement et de pèlerinage, Messevine est au cœur de flux de fidèles qui viennent constamment la visiter. La ville comporte des dizaines de temples majeurs, tous plus somptueux les uns que les autres.
L'autre centre important pour le culte est évidemment la capitale Kaltera. Siège théorique du pouvoir politique, Kaltera a toujours attiré des dignitaires importants, qui gravitent dans l'orbe des reines. Même au Xe siècle, lorsque le Dord-Kalymen était virtuellement une théocratie, Kaltera demeurait une zone à contrôler par la présence de quelques prêtres très haut placés. Kaltera comprend également l'une des deux archives du Dord-Kalymen et le seul séminaire en dehors de celui de Messevine, où bon nombre de membres du clergé ont fait leurs classes. La capitale ne cède donc qu'à Messevine pour ce qui est de la densité des temples et pour l'importance numérique du clergé.
De nombreux autres endroits du Dord-Kalymen sont le siège de temples plus ou moins importants. La ville de Kalevine est considérée comme sacrée par le clergé du Passé en raison de la légende des Yeux de Kaly, et un temple majeur y a été bâti. A proximité des vestiges des temps anciens retrouvés et étudiés par les chercheurs de l'Université de Messevine ont souvent été bâtis des temples (dont l'importance dépend de celui du site archéologique), voire de petits oratoires pour les sites d'importance moindre. Toujours est-il que cela permet un maillage très fin du territoire par le clergé du Passé.