Le Temple du culte du Passé




'aspect et d'architecture, il est possible d'affirmer que chaque temple du Passé est unique. En effet, chacun a été conçu comme une trace de son époque à destination des générations futures, afin de refléter les conditions dans lesquelles il a été élaboré. Pour cette raison, les temples du Passé sont entretenus à l'identique : les réparations inévitables n'entraînent aucune modification et les bâtiments ne sont jamais détruits. Si le besoin de locaux plus grands se fait sentir, le clergé local cherchera à bâtir un nouveau temple sur un autre emplacement mais jamais à altérer l'existant.
Néanmoins tous les temples du Passé possèdent des points communs. Ils sont avant tout très vastes, même pour les temples mineurs (en gardant à l'esprit que les villages de faible taille ne possèdent pas de temples), et comportent plusieurs secteurs aux fonctions délimitées. Si les temples comprennent tous les mêmes secteurs, l'importance relative de ceux-ci peut varier, ainsi que leur disposition et, bien entendu, leur apparence.
Le secteur des Traces réunit les salles d'étude, la bibliothèque, les archives du temple. Il s'agit généralement de salles soigneusement isolées du complexe cultuel afin de préserver la quiétude des lieux. Leur accès est réglementé et surveillé par les prêtres responsables. La conception de ces salles fait toujours l'objet de soins particuliers, notamment afin d'éviter l'humidité ou tout autre problème mettant en péril la conservation des textes.
Le secteur de l'Acquisition est destiné à tous les prêtres en devenir, c'est-à-dire à tous les membres du temple dont le rang est inférieur à celui de prêtre (à l'exception des nevens ayant échoué trois fois aux épreuves d'acceptations, qui logent dans le secteur de l'Intendance). S'y trouvent aussi bien les dortoirs que les salles de classe.
Le secteur de l'Intendance réunit tous les locaux liés au fonctionnement matériel du temple : cuisines, entrepôts, trésor, remises... Ce secteur est sous la direction des kan-dinis, qui ont sous leurs ordres les kan-envet et, pour les temples les plus importants, des personnes extérieures au clergé qui ne logent cependant pas dans le temple.
Le secteur Ancien regroupe avant tout les appartements et les bureaux des prêtres supérieurs du temple. C'est aussi là que se trouvent les salles dédiées aux cérémonies cultuelles réunissant régulièrement les membres du temple. Il peut y avoir, au cœur de ce secteur, une Salle des Mystères Oubliés, dans laquelle ne peuvent rentrer que les kan'esote ou prêtres de rang supérieur.
Le secteur de la Commémoration est composé des salles de cérémonie ouvertes à tous les fidèles. C'est là que ces derniers se rendent lors des fêtes ou des rituels majeurs. Ils peuvent aussi y venir en dehors de ces créneaux pour rencontrer des prêtres, en passant par un kan-onea (dans les plus grands temples, il y en a toujours un de service). Certaines salles sont inaccessibles la majeure partie de l'année et ouvertes à des périodes déterminées.
En revanche, le règlement est identique quel que soit le temple considéré. Les membres du culte du Passé doivent respecter un ensemble de règles dont les plus nombreuses concernent l'organisation du temple, les relations entre les prêtres et la préséance. Il en existe évidemment d'autres, qui concernent davantage les principes du culte :
Un membre du culte ne doit jamais détruire de manière délibérée un document.
Un membre du culte découvrant un document qu'il n'est pas capable de comprendre doit le transmettre au plus vite à un kan-lugam.
Un membre du culte doit rapporter immédiatement au kan-sor tout Fait Marquant qui pourrait plus tard être intégré au Grand Livre du Passé.
Un membre du culte ne doit jamais déranger l'étude ou la méditation d'un autre membre de rang hiérarchique supérieur.
Un membre du culte ne doit jamais, par son action ou son inaction, permettre l'introduction d'une nouveauté au sein du temple.
Tout changement doit permettre la restauration d'une réalité antérieure.
Un membre du culte doit éviter l'inactivité, doit assister aux cérémonies afférentes à son grade et à sa fonction, doit tenir les devoirs de sa charge et doit consacrer quelques heures de chaque semaine à l'étude du Passé ou à l'instruction de kan-envet.
Tout profane désireux d'effectuer une recherche historique doit être accueilli et aidé par les membres d'un temple.