Les Bâtisseurs




Ruine des btisseurs devant les monts Fheor, par Erana.

ls se levèrent de terre, animés par Délomaque et habités par l'esprit des Dieux Anciens, leurs ascendants, et ils parcoururent Oneira, bâtissant de grandes choses, des palais comme des montagnes et des tours hautes comme le ciel, mais ils étaient stériles, bien qu'immortels (...) et quand l'heure de leur déclin vint, eux qui furent les plus grands enseignèrent aux plus petits, les nains, les secrets des grands ouvrages et la clef de grands mystères...".
Ce simple extrait de la Genèse de Délomaque décrit à peu près tout ce que nous savons, encore aujourd'hui, des Bâtisseurs. Ce n'est qu'assez récemment, voici seulement un ou deux siècles, que les alchimistes oneiriens ont admis l'existence des Bâtisseurs, aussi appelés Eldevan, et ce malgré le grand nombre de preuves de leur existence que l'on peut trouver en Oneira. En effet, l'ensemble du monde est parsemé d'ouvrages grandioses difficilement imputables à d'autres peuples (y compris aux humains), sinon peut-être aux anciens peuples dragons, tels les dragons de pierre, et qui ont valu leur nom aux Bâtisseurs. Parmi ces oeuvres, on attribue fréquemment aux Eldevan les ruines du Daafeld, les ruines de Tor-Keralm, les ruines blanches du Mirëli, les ruines d'An'Laÿ'Sur et les immenses sculptures des falaises d'Hosaen. Ces dernières, ainsi que les fresques observables sur la plupart des grandes ruines, nous permettent d'émettre des hypothèses sur l'apparence physique des bâtisseurs et ainsi de penser qu'ils étaient probablement de forme humanoïde, d'une très grande taille, et d'une longévité quasi infinie.
Les études des alchimistes, les fouilles et les traductions balbutiantes de textes anciens gravés dans la pierre des ruines des Eldevan, ont permis de dater l'apparition des Bâtisseurs aux alentours de -300 000 avant notre ère. On ignore presque tout des raisons du déclin et de l'extinction de ce peuple manifestement immortel, que l'on pense survenu en -19 000 environ, soit près de mille ans après l'apparition des nains en Oneira, nains auxquels les Eldevan ont manifestement transmis une partie de leur savoir en matière d'architecture.
Notons pour finir que d'anciennes légendes claniques (clans qui connurent leur âge d'or durant le règne des Eldevan) et certaines traductions de la genèse de Délomaque laissent à penser que l'origine des humains tiendrait à la disparition des Bâtisseurs : "et lorsque Délomaque se trouva désolée de la seconde mort de Ses enfants, Elle réunit leurs âmes et, grâce à elles, donna naissance à de nouveaux descendants dont le nombre descendit sur le monde et explora jusqu'aux plus reculés des territoires"...

Extrait de l'Encyclopédie des peuples d'Oneira, par Ob-Keleänn.